Violence et hypnose

L'hypnothérapeute, les braqueurs et le commissaire priseur - Source : Pathé Distribution

L’hypnothérapeute, les braqueurs et le commissaire priseur – Source : Pathé Distribution

Lorsqu’un jeune commissaire priseur en cheville avec des criminels perd la mémoire, les ennuis ne tardent pas à débouler. Ses complices sont prêts à toutes les extrémités pour lui remémorer le lieu où il a dissimulé le butin. Même à faire appel à l’hypnose…

Lire la suite

Soda

Martin Fermant

Martin s’arrêta devant la terrasse à moitié vide et contempla pensivement la table libre la plus proche de lui. Il fronça les sourcils, fit la moue et s’apprêta à repartir. Il s’arrêta de nouveau, consulta sa montre et hésita encore deux secondes avant de s’asseoir.
L’air était frais, le soleil timide depuis plus d’une semaine. La terrasse était un luxe au regard des semaines pluvieuses qui avaient marqué le début de l’été. Lire la suite

Activistes sur le retour

Robert Redford (Jim Grant) et Richard Jenkins (Jed Lewis) au musée... - Crédits : Voltage Pictures

Robert Redford (Jim Grant) et Richard Jenkins (Jed Lewis) au musée… – Crédits : Voltage Pictures

Dans Sous surveillance, Robert Redford campe un ancien militant politique rattrapé par son passé trouble. Père rangé, avocat reconnu, il est brusquement dévoilé par un jeune journaliste tenace. Mais si l’intrigue est prenante, le film manque de profondeur.

Lire la suite

Sous un sombre charme

L’inspecteur Joon Linna (Tobias Zilliacus) et Erik Maria Bark (Mikael Persbrandt) – Source : Svensk Filmindustri (2013)

Les roman noirs scandinaves ont la réputation d’être aussi réalistes que sauvages. Loin des canons américains et des méthodes d’enquêtes truffées de technologies, l’adaptation cinématographique de L’Hypnotiseur est glaçante…

Lire la suite

L’art cinétique s’invite à Paris

Julio Le Parc devant son oeuvre « Déplacement du spectateur » au Palais de Tokyo (25 février 2013) © Pierre Verdy / AFP

De février à mai s’exposaient dans la capitale deux grands noms du courant cinétique. Julio Le Parc et Jesús-Rafael Soto, respectivement au Palais de Tokyo et au Centre George Pompidou, proposent deux visages de ce mouvement artistique ludique et rétro.

Lire la suite

Gondryvianisme avorté

Colin (Romain Duris), Chloé (Audrey Tautou) et Nicolas (Omar Sy) dans L'Écume des Jours - Source : Studio Canal (2013)

Colin (Romain Duris), Chloé (Audrey Tautou) et Nicolas (Omar Sy) dans L’Écume des Jours – Source : Studio Canal (2013)

Quant le monde onirique de Michel Gondry adapte le roman surréaliste de Boris Vian L’Écume des Jours, les émotions déboulent en fanfare… et en requiem. La vision anachronique du réalisateur n’a cependant pas enthousiasmé le public malgré son prestigieux casting et sa réalisation soignée.

Lire la suite