Groodtesque

Stéphane de Groodt - Source : compte Twitter du monsieur

Stéphane de Groodt – Source : compte Twitter du monsieur

Vous avez pu sans peine (re)découvrir sur ce blog mon goût immodéré pour les calembours et jeux de mots. Non, je n’ai pas travaillé à la titraille du journal Metro, et si je m’adonne volontiers à ce que Victor Hugo appelait dans Les Misérables « la fiente de l’esprit qui vole »¹, c’est certainement par hérédité tout autant qu’à cause d’une indubitable tare mentale. Fils d’un impénitent « contrepèteur », ayant moi-même grandi entre Libellule², Pierre Desproges et Tchouk Tchouk Nougâh³, je ne pouvais que me réjouir de l’intervention hebdomadaire de Stéphane De Groodt sur le plateau du Supplément, l’émission présentée par la sémillante Maïténa Biraben et diffusée samedi et dimanche sur Canal+.

Retour vers le futur (c’est le nom de ce billet humoristique) met chaque semaine en scène d’utopiques et farfelues rencontre entre son auteur sus nommé et une personnalité politique ou artistique. Mitt Romney, Silvio Berlusconi ou Alain Delon ont ainsi déjà fait les frais de la verve nonchalante du belgissime sieur De Groodt, pour mon plus grand plaisir. Et le vôtre bientôt, je l’espère.

Outre ses rôles dans de nombreux films et téléfilms francophones, Stéphane de Groodt s’est aussi fait remarquer par sa série courte File dans ta chambre, ou les difficultés d’un père pour expliquer le monde à son fils Clovis avide de réponses. Il est aussi un redoutable pilote automobile.
Toute ressemblance entre cet hilarant éditorialiste pince-sans-rire et le gauche personnage de quelques publicités télévisées pour un grand opérateur de téléphonie français n’est pas fortuite. Il faut parfois améliorer le quotidien…

Retrouvez Retour vers le futur sur le site de Canal+

¹ « Le calembour est la fiente de l’esprit qui vole Le lazzi tombe n’importe où ; et l’esprit, après la ponte d’une bêtise, s’enfonce dans l’azur. Une tache blanchâtre qui s’aplatit sur le rocher n’empêche pas le condor de planer. Loin de moi l’insulte au calembour ! Je l’honore dans la proportion de ses mérites ; rien de plus. » Les Misérable, 1862
Ce à quoi Isaac Asimov répliqua en 1957 : « le calembour est la forme la plus noble de l’esprit« .

² Libellule est un personnage de la bande dessinée Gil Jourdan, de Maurice Tillieux, entre 1956 et 1978, féru de jeux de mots vaseux.

³ Tchouk Tchouk Nougâh est un groupe de chansons à textes absurdes, à rapprocher de Chanson Plus Bifluorée ou des Fatals Picards.

Une réflexion au sujet de « Groodtesque »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>