Malaise thaïlandais

Requiem thaï avec Ryan - Source : Bold Films 2013

Requiem thaï avec Ryan – Source : Bold Films 2013

Loin de son précédent film grand public Drive, le réalisateur danois Nicolas Winding Refn revient à la violence crue et au cheminement mental halluciné de ses œuvres passées : Pusher, Bronson, Valhalla Rising… Dans Only God Forgives, un jeune américain installé avec son frère à Bangkok se retrouve entre le marteau et l’enclume.

Lorsque Billy est tué, Julian cherche à connaître les circonstances de ce meurtre particulièrement sauvage. Mais sa mère venue pour l’occasion des Etats-Unis et le zélé commissaire thaïlandais chargé de l’affaire ne lui en laisseront que difficilement l’occasion. La première, aux relents incestueux et d’une vulgarité rare, le pousse au moyen de provocations humiliantes et castratrices à réclamer le prix du sang en réparation et à endosser son nouveau rôle d’aîné. Le second est décidé à exercer sa propre justice expéditive pour empêcher le jeune gérant d’un club de muay thaï de transformer son deuil en une croisade sanglante.

Ryan Gosling, à nouveau sublimé par Refn, est alors bousculé par ces deux figures freudiennes, comme un enfant souffre-douleur d’un couple qui ne se parle jamais face à face. La perversion subtile de la mère jouant avec sa virilité face au calme étincelant d’une figure paternelle mutique et psychopathe.

Le fil de l’histoire est parfois difficile à suivre, la crudité des coups et des exécutions ont fait sortir plus d’un spectateur de la salle mais l’esthétique et la folie de ce film dépassent les codes et le hissent aux côtés de Bronson et Valhalla Rising. Refn est décidément un génie de l’image et de la direction, modelant Kristin Scott Thomas dans un rôle à la hauteur de son talent et pourtant inédit, réussissant à faire abandonner à Ryan Gosling ses airs habituels de chien battu et transportant le spectateur dans la moiteur des nuits de Bangkok. Un affreux conte.

 

Only God Forgives
de Nicolas Winding Refn
avec Ryan Gosling, Kristin Scott Thomas, Vithaya Pansrigarm…
90 min
sorti le 22 mai 2013

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>