Musique et graphisme à la française

Source : musée des Arts décoratifs, Paris – www.lesartsdecoratifs.fr

Dans les galeries du musée des Arts décoratifs de Paris s’est invitée toute une époque. Passées les lourdes portes vitrées, le visiteur revient 15 ans en arrière et s’immerge dans cet univers musical et visuel de la french touch.

Les quelques salles qui composent ce bref parcours permettent d’admirer des pochettes de disques, affiches de soirées ou clips vidéos aujourd’hui collector. Que l’on aime ou qu’on déteste, l’immersion est surprenante.

Au milieu des années 1990, le monde s’extasie devant les nouveaux sons électroniques venus de France. Les disquaires et les clubs s’arrachent les musiques de Daft Punk, Cassius, Dimitri from Paris et autres Laurent Garnier. Mais cette house des discothèques parisiennes ne vit pas longtemps seule. Elle trouve rapidement un écho dans les créations visuelles d’artistes pop, comme La Shampouineuse, H5 ou Restez vivants !
Utilisant les ressources de l’informatique en plein développement, DJ’s et graphistes définissent de nouvelles références réciproquement entretenues, réinventent le kitsch et posent les bases d’une culture aux ramifications aujourd’hui innombrables.

Sons planants ou savamment martelés, photos floues et détournements typographiques côtoient les vidéos hallucinées réalisées par Michel Gondry ou Spike Jonze. On découvre entre deux salles les clichés d’Agnès Dahan ou du collectif M/M, au cœur de la grande époque du Queen, puis, dans un cube de Plexiglas, le matériel du duo Air utilisé lors de l’enregistrement d’un de leurs albums. Le tout au gré d’une playlist soigneusement choisie qui accompagne la visite.
Difficile de se retenir de danser…

The Child, 1999, Alex Gopher, clip de H5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>