Natalis

Nativité, de Guido da Siena, fin du XIIIe siècle

Nativité – Guido da Siena, fin du XIIIe siècle

Senteur de sapin dans l’entrée de l’immeuble, loupiotes clignotantes et chamarrées, truffes rougeaudes et contact irritant de laine tiède : il est des signes qui ne trompent pas.

Profitons de la fraîche bise du dehors et de l’habituelle misérable programmation télévisuelle pour apprendre en s’amusant. Le sais-tu, toi, d’où vient le mot Noël ?
Les étymologistes lui attribuent diverses origines.

1. Nativité
Le terme serait une évolution phonétique du terme latin natalis signifiant naissance (rapport à celle de Jésus, suivez un peu). Il y a du chemin, me direz-vous, entre noël et natalis, mais la langue française en a vu d’autres. Cette origine est sans doute la plus probable.

2. Nouveau soleil
Selon d’autres sources, Noël serait une contraction de néos hêlios, soit « nouveau soleil » en grec. Car s’il est certain que Jésus n’est pas né un 25 décembre (même la campagne palestinienne est plutôt fraîche en cette saison), le choix de cette date réside vraisemblablement dans la réutilisation d’une fête païenne du retour progressif de l’astre solaire, après le solstice d’été du 21 décembre : Sol invictus en latin (soleil invaincu).

3. Nouveau salut
Plus sujette à caution, l’étymologie anglo-saxonne et druidique renverrait à new hail (« nouveau salut » en anglais) ou new heyl (« nouvelle santé »). Autre référence au rallongement des jours.

Quoi qu’il en soit, je vous souhaite un joyeux Noël 2012 et une bonne fin d’année !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>