Groodtesque

Stéphane de Groodt - Source : compte Twitter du monsieur

Stéphane de Groodt – Source : compte Twitter du monsieur

Vous avez pu sans peine (re)découvrir sur ce blog mon goût immodéré pour les calembours et jeux de mots. Non, je n’ai pas travaillé à la titraille du journal Metro, et si je m’adonne volontiers à ce que Victor Hugo appelait dans Les Misérables « la fiente de l’esprit qui vole »¹, c’est certainement par hérédité tout autant qu’à cause d’une indubitable tare mentale. Lire la suite